GoPro devoile ses Hero4 Black et Silver : 4k à 30 fps, Bluetooth et ecran tactile

GoPro vient de renouveler sa gamme de cameras tous terrains et devoile les Hero4. Comme precedemment, on retrouve la Black (4k à 30 fps) ainsi que la Silver (1440p à 30 fps). Dans l’entree de gamme, la White laisse sa set a la Hero (tout simplement) qui permet de filmer en Complete High Definition a 30 fps. 

Enfin de la 4K a 30 fps pour la GoPro Hero4 Black

Il y a un peu moins de deux ans[1], GoPro devoilait sa gamme de cameras Hero3. Il etait alors question de 4k, mais uniquement a 15 fps, ce qui n’est pas tres pratique pour enregistrer une video parfaitement fluide. Apres de longs mois d’attente, GoPro enfin une nouvelle declinaison able d’enregistrer des films en 4k dans de bonnes states.

L’une des principales differences entre les Silver et Black se trouve, cette fois encore, au niveau des capacites d’enregistrement des videos. La premier est capable de monter jusqu’a 120 fps en 720p, tandis que la seconde tient deja cette cadence en 1080p. Bantam particularite de la Hero4 Silver : elle dispose d’un ecran tactile sur son dos :

HD Hero4 Silver :

  • Vidéo : 1440p à 30 fps, 1080p a 60 fps et 720p a 120 fps
  • Photo : 12 Mégapixels (30 ips en mode Explode)
  • Tarif : 379,99 euros

HD Hero4 Black :

  • Vidéo : 4k à 30 fps, 1440p a 50 fps, 1080p a 120 fps
  • Photograph : 12 Mpixels (30 ips en mode Explode)
  • 479,99 euros

GoPro

GoPro

Wi-Fi plus performant, Bluetooth et de nouveaux accessoires

Dans les deux cas, le Wi-Fi est annonce comme etant 50% plus performant que sur les modeles precedents, tandis que le Bluetooth fait son entree sur les deux cameras. Ce dernier point est assez surprenant etant donne que sur son site[2], le fabricant explique que le Wi Fi a plusieurs avantages sur le Bluetooth : plus rapide, meilleure portee, latence plus faible, debit plus eleve, meilleure securite.

De nouveaux accessoires seront egalement de la partie avec, par exemple, une telecommande etanche permettant de controler plusieurs GoPro dans un rayon pouvant atteindre 180 metres. La Hero4 Black pourra egalement se doter d’un dos avec un ecran tactile, mais le prix de cette choice n’a pas ete devoile.

La nouvelle generation des 129,99 dollars et jusqu’a… 479,99 euros pour la Hero4 Black

Le fabricant en profite pour renouveler aussi son entree de gamme avec la GoPro Hero tout simplement. Comme la Hero3 White, elle peut capturer des videos en 1080p a 30 fps et en 720p a 60 fps. Cote photograph pas de changement non plus : il est toujours question de 5 Mpixels maximum. Le style Explode passe par contre de 3 a 5 pictures level seconde.

Cote tarif, les Hero4 Silver et Black sont plus cheres que les Hero3 equivalentes lors de leur lancement : 379,99 et 479,99 euros[3] (contre respectivement 299,99 et 399,99 dollars). De son cote, la GoPro Hero est annoncee pour 129,99 dollars[4] seulement. Dans tous les cas, elles seront disponibles a partir du 5 octobre.

Sébastien Gavois

References

  1. ^ Il y a un peu moins de deux ans (www.nextinpact.com)
  2. ^ sur son site (fr.gopro.com)
  3. ^ 379,99 et 479,99 euros (fr.shop.gopro.com)
  4. ^ 129,99 dollars (shop.gopro.com)
  5. ^ (www.nextinpact.com)

Un article Par TheTrendorialst

GoPro Hero4 Black/Silver : 4K/30p, FullHD/120p, écran arrière tactile

De meme que l’on appelle les refrigerateurs des “frigos”, les mouchoirs en papier, des “kleenex”, et les stylos billes, des “bics”, les actioncams s’appellent “gopro”. Avec une telle feel, la firme californienne GoPro ne pouvait pas se reposer sur ses lauriers et annonce aujourd’hui deux nouveaux modèles (et demi) : les GoPro Hero4 Black, GoPro Hero4 Silver et GoPro Hero (tout court), avec des evolutions bienvenues mais… dispersees.
  Avec leur vidéo 4K limitée à du 15p, les aptitudes videographiques tres haute definition des anciennes GoPro Hero3 (puis 3+) laissaient quelque peu sur sa faim, meme si certains, comme le Canadien Back Bone[1], s’en contentaient pour tenter des bricolages oses. Mais voila, la vraie video 4K arrivant peu a peu sur les vrai APN grand people — Panasonic GH4[2], FZ1000[3] et LX100[4], Sony Alpha 7s[5] —, il fallait bien que l’un des plus gros pourvoyeurs en contenu video de la planete s’y mette serieusement.
C’est chose faite avec la GoPro Hero4 Black : video en 4K/30p, 2,7K/50p, 1440p/80p, 1080p/120p, 960p/120 ou 720p/120p, vous aurez l’embarras du choix entre haute definition ou possibilites de ralenti. Et si votre truc, c’est l’image fixe, le capteur CMOS de 12 Mpx associe a un nouveau processeur (sans plus de detail technique) permet des rafales a 30 images par seconde. Mais ca, la GoPro Hero 3+ Black Edition[6] le garantissait deja, tout comme l’etancheite, qui reste à 40 mètres.

Puisqu’il y a une variant Black, il existe forcement une variant Silver quelque part. C’est effectivement le cas : la GoPro Hero4 Silver ne beneficie pas des nouvelles capacites 4K de la variant Black. En vrai, cote filmage et photograph, elle ressemble beaucoup plus a une Hero 3+ Black Edition bidouillee et completee : a la vidéo 4K/15p, 2,7K/30p, 1080p/60p et 720p/120p viennent s’ajouter deux modes 1440p/48p et 960p/100p. La rafale, en photographie, reste a 30 images par seconde, avec une definition de 12 Mpx. Pourtant, la Hero4 Silver bénéficie d’une nouveauté peut-être bien plus importante que la 4K : en effet, il s’agit de la premiere GoPro a integrer un ecran arriere, et en plus il est tactile. Alleluia ! Enfin ! Par contre, c’est un peu mesquin de ne pas proposer la 4K/30p ET l’ecran de controle simultanement dans le meme appareil (a moins que la batterie soit l’component limitant). Nous attendrons la Hero 4+ Extrême…

À l’opposé de ces concerns tres technico-techniques, en meme temps que sa Hero4 Black a 479,99 EUR et sa Hero4 Silver a 379,99 EUR, GoPro presente aussi sa Hero (tout court), tres basique, qui n’est foncièrement qu’une Hero3 White Version a la rafale poussee a 5 images par seconde et privee de Wi-Fi, le tout a un prix plancher de 124,99 EUR. Rien d’excitant en soit, mais le simple fait de s’appeler GoPro devrait lui permettre de se vendre comme des petits pains. Interesses ? Les nouvelles GoPro devraient debarquer des le 5 octobre prochain.

References

  1. ^ Back Bone (www.lesnumeriques.com)
  2. ^ GH4 (www.lesnumeriques.com)
  3. ^ FZ1000 (www.lesnumeriques.com)
  4. ^ LX100 (www.lesnumeriques.com)
  5. ^ Alpha 7s (www.lesnumeriques.com)
  6. ^ GoPro Hero 3+ Black Variant (www.lesnumeriques.com)

Un article Par TheTrendorialst

Extant” sur M6 : Halle Berry au centre, univers crédible et scénario béton. Un bijou

Halle Berry joue le rôle principal de “Extant”. (CBS)

A partir du lundi 29 septembre, vous pourrez découvrir “Extant” sur M6 à 20h50.[1] C’est l’occasion de se pencher sur cette nouvelle série de science-fiction produite par Steven Spielberg pour la chaîne américaine CBS. Avec Halle Berry tenant le rôle principal et avec un scénario béton, on peut la décrire comme une oeuvre ambitieuse peu commune.

  

Pour comprendre la particularité de “Extant”, il faut d’abord se pencher sur l’histoire, qui s’ancre dans un futur proche, sans date précise. Elle est coupée en deux grands axes notables.

Un personnage de robot humanoïde trouble

Halle Berry se retrouve dans la peau de Molly Woods, une astronaute qui reprend sa vie familiale après avoir passé treize mois dans l’espace, seule à bord d’une station spatiale. Elle retrouve donc sa famille, qui est composée de son mari, John, et de son fils, Ethan.

Mais ce n’est pas vraiment une famille classique : Ethan est un “humanich”, un prototype de robot humanoïde créé par John. Il a été adopté par le couple étant donné la stérilité de Molly. C’est là le premier grand axe du scénario, autour de l’étrange personnalité de cet enfant à moitié humain.

Tout ce qui entoure ce personnage d’Ethan est assez bizarre et difficile à cerner. Il est un mystère en lui-même, étant donné que tout nous pousse à le considérer comme un humain alors que son comportement est ambigu : il a des réactions machinales, il sourit très peu… Il est en fait très antipathique et on a l’impression qu’il pourrait devenir dangereux à tout moment.

Bref, il fait peur ou nous met mal à l’aise tout du moins. Cela donne à peu prêt la même impression que pour les “hubots” de “Real Humans” : on est partagé entre l’apparence humaine indiscutable et le fait de savoir que ce n’est effectivement qu’une apparence, chose qui se vérifie par quelques traits de comportements robotiques.

Molly, Ethan, et John, la famille au coeur de “Extant”. (CBS)

Un scénario mystérieux

À côté de cela, le voyage de Molly dans l’espace et son retour sont l’autre aspect du scénario. Dans le vaisseau, elle sera victime d’une étrange hallucination aux accents très réels, et celle-ci va la suivre sur Terre. Pire encore : ses analyses médicales la dise enceinte, alors qu’elle est censée être stérile et avoir été seule dans l’espace pendant un an.

Avec ce deuxième axe scénaristique, c’est en fait un véritable thriller de science-fiction qui se dessine, sur fond de complot et d’expérimentations scientifiques peu éthiques.

L’histoire de “Extant” est au final particulièrement mystérieuse, et très étrange, si ce n’est bizarre. On ne sait pas où cela nous mène, mais le scénario global est tellement bien rodé et consistant que l’on a aucun doute qu’il y a un sens à tout cela, aussi farfelu qu’il puisse probablement être à la fin.

C’est une série qui nous séduit donc rapidement par ses promesses scénaristiques, mais aussi par son contexte.

Dans un univers SF crédible et intelligent

Côté contexte, justement, “Extant” est une série à l’aspect futuriste particulièrement crédible. Les scénaristes ont imaginé un avenir suffisamment proche pour nous toucher et être réaliste, mais suffisamment éloigné pour pouvoir effectuer des grands pas en avant dans le domaine technologique.

Cela se traduit par une forte présence de gadgets et petits changements techniques dans le quotidien : un miroir qui fait office d’ordinateur tactile, un téléphone portable dématérialisé, un jeu de société virtuel, une maison intelligente et connectée, etc. On pourra aussi retrouver un musée où les objets et animaux sont représentés sous forme de scènes en réalité virtuelle (voir gif ci-dessous).

Le musée du futur vu par “Extant”. (CBS)

Tous ces agréments de nouvelle technologie offrent un véritable contexte de science-fiction très affirmé, doublé d’une ambiance du même registre.

Mais les scénaristes et réalisateurs ne vont jamais trop loin. Tout est intelligemment pensé pour n’être qu’une suite logique de ce que nous connaissons aujourd’hui. De fait, “Extant” nous présente univers SF plus que crédible : incroyablement réaliste.

 

De la science-fiction psycho-philosophique

Un peu comme “The Leftovers”[2], mais de façon bien plus dynamique et pertinente, “Extant” mise sur une forme de SF qui est davantage dans la psychologie et la philosophie que dans l’action, dans le sens où il n’y a pas de batailles spatiales et autres éléments grandiloquents de ce type.

On est dans de la science-fiction, au sens propre du terme : une hypothèse sur les évolutions scientifiques, se basant sur une extrapolation des connaissances actuelles. Pour une petite comparaison cinéphile, on est plus dans du “Bienvenue à Gattaca” que dans un “The Island”.

Du côté philosophique en premier lieu, “Extant” va mener une réflexion sur la nature de l’homme, son évolution et sa relation aux machines.

Du côté psychologique ensuite, c’est un drama dans le sens où il s’avère que la série mise beaucoup sur le cheminement personnel des individus de l’histoire face aux événements extrêmement mystérieux et flous.

Halle Berry interprète brillamment son rôle de Molly. (CBS)

Alors il faut donc préciser que c’est une série relativement lente, mais pas au sens lancinant, car l’action se trouve dans le fort suspense et dans une histoire qui avance vite, sans jamais stagner. Si c’est un peu lent, c’est seulement parce que c’est progressif, prenant le temps de mettre en place et développer toutes les pièces du puzzle de façon réfléchie.

Un petit manque de charme, mais une belle oeuvre

La seule chose que l’on pourrait reprocher à “Extant”, c’est qu’il manque un petit quelque chose, un charme pourrions-nous dire, qui la rende un peu plus excitante. Elle ne nous fait pas viscéralement vibrer, on n’y est pas totalement impliqué, ce qui fait que l’on reste simple spectateur.

Mais ne chipotons pas, c’est une série qui peut clairement se définir comme une belle oeuvre ambitieuse et originale. Elle se distingue sans aucun doute de tout le catalogue actuel, avec une véritable histoire, nouvelle, peu prévisible, et très bien rodée.

De plus “Extant” fait vraiment honneur à la haute science-fiction, en étant particulièrement crédible et philosophique ; tout en proposant un scénario de fond plein de suspense. Si c’est bien loin d’être une série parfaite, cela reste un bijou.

Quant à une saison 2, CBS n’a toujours rien communiqué à ce sujet… En attendant, pour les curieux, rendez-vous le lundi soir sur M6.

References

  1. ^ vous pourrez découvrir “Extant” sur M6 à 20h50. (leplus.nouvelobs.com)
  2. ^ “The Leftovers” (leplus.nouvelobs.com)

Un article Par TheTrendorialst

Intemperies : le Gard touche par un épisode cévenol

D es fortes pluies sont tombees sur une partie du departement ce lundi. Meteo France l’avait d’ailleurs place en vigilance orange jusqu’a mardi matin. Une accalmie etait constatee en debut de soiree mais les previsions n’etaient pas optimistes pour la nuit. 

Compte tenu des mauvaises states meteorologiques de ce lundi, le prefet du Gard a appele a la prudence sur tout le departement. Il est tombé 20 à 100 millimeter par metre carre sur l’ouest du departement et de 60 a 100 millimeters supplementaires etaient attendus jusqu’a mardi matin. Meteo France avait spot le Gard en vigilance orange jusqu’a mardi matin. Revivez les evenements de ce lundi.

Dwell Site Pluies dans le Gard : suivez la situation en direct

 

 

Un article Par TheTrendorialst

Prise en main : GoPro Hero 4 Black et Silver

C’est la semaine dernière que GoPro a présenté à quelques élus leurs toutes nouvelles ActionCam, les Hero4 Black et Hero4 Silver. Nous avons eu la chance d’en faire partie de pouvoir prendre en main ces nouvelles GoPro.

Avec ces nouvelles GoPro, la marque californienne continue de peaufiner ses produits avec maintenant un focus sur toute la chaîne allant de la capture à la post-production et aux partages sur les réseaux sociaux.

gopro-hero4-live-01

Il s’est déjà passé 10 ans depuis la première GoPro et maintenant, le focus n’est plus axé seulement sur la vidéo grand angle mais aussi la photo[1]. La marque californienne pense clairement que la photo a tout sa place. Aussi, on retrouve bien entendu des modes jusqu’à maintenant réservé aux appareils photos plus traditionnels.

gopro-hero4-live-03

Très honnêtement, je ne suis pas très vidéo. Par contre, du côté de la photo, je m’en sors plutôt pas mal et puis j’apprends très vite avec une GoPro et une perche :) Je vous prépare d’ailleurs quelques vidéos[2] faites dernièrement avec la GoPro Hero4 Silver. D’ailleurs, avec son écran tactile et une qualité photo équivalente à la Hero4 Black, je me suis plus amusé avec la Hero4 Silver que la Hero4 Black, surtout que je n’ai aucun besoin pour l’instant d’enregistrer en 4K. Je me suis souvent plus limité à du 2,7k voire du 1440p afin de pouvoir recadrer au cas où en post-production.

gopro-hero4-live-06

Dans tous les cas, pour les caractéristiques techniques, je vous redirige vers l’annonce par ICI[3]. Les nouvelles Hero4 reprennent le design des Hero3. Cela était d’ailleurs une obligation afin de maximiser la compatibilité avec tous les accessoires[4] et ceux à venir par la marque ou par les accessoiristes tiers. L’interface utilisateur a été quelque peu revu par rapport à son prédécesseur et reste assez simple depuis le petit écran monochrome en façade. Bien entendu, c’est une autre histoire avec la Hero4 Silver et son écran tactile. Cet écran tactile est super pratique, un geste du bord droit vers le centre et vous pourrez choisir votre mode de capture, un autre geste du bord bas vers le centre vous permettra d’accéder aux options du mode sélectionné. C’est pratique et efficace.

gopro-hero4-live-07

Avec cette première prise en main, je ne vais pas trop me prononcer sur la partie vidéo. Je regrette juste que la marque ne propose toujours pas une stabilisation comme le propose déjà son premier concurrent direct (qui reste petit en fait), Sony. C’est d’ailleurs pour cela que j’enregistre en 2,7K ou 1440p afin de pouvoir recadrer en post-traitement. Ce n’est pas super difficile en soi mais c’est quand même pénible. Pour ce qui est de la photo, on est en présence de ce qu’on peut trouver chez les APN compacts avec des modes plutôt intéressants. J’ai été surpris de pouvoir faire du light-painting avec, même si on est loin de ce que propose les compacts experts, hybrides ou réflex. Bien évidemment, ce sont surtout les modes Time Lapse et Night Lapse qui intéresseront le plus sans oublier le mode Night Photo qui permet de faire des temps de poses allant de 2s à 30s.

gopro-hero4-live-12

Comme je suis cycliste dans Paris, j’ai décidé du coup de tester tout ça avec mon vélo et on verra bien. J’ai commencé par le mode Vidéo+Photo qui permet ainsi de prendre des vidéos avec des photos en plus à intervalle régulier. J’ai bien essayé le Time Lapse en vélo mais les résultats ne sont pas trop probants, le vélo bouge bien trop. C’est d’ailleurs pour cela que je suis repassé en mode vidéo mais sans stabilisateur, c’est dur. Il va falloir que j’essaie maintenant de voir si ce n’est pas mieux de fixer la GoPro sur un casque en place et lieu du cadre pour l’instant. RDV dans quelques temps avec de nouvelles impressions ou sur mon compte Instagram où je posterai forcément des tests avec ces nouvelles GoPro :)[5][6]

References

  1. ^ photo (www.journaldugeek.com)
  2. ^ vidéos (www.journaldugeek.com)
  3. ^ vers l’annonce par ICI (www.journaldugeek.com)
  4. ^ accessoires (www.journaldugeek.com)
  5. ^ résultats (www.journaldugeek.com)
  6. ^ mon compte Instagram (instagram.com)

Un article Par TheTrendorialst

Ello, le nouveau réseau social « anti-Facebook »

Le Monde | • Mis à jour le | Par

Les créateurs de Ello.

Vous n’avez sans doute pas encore entendu parler[2] d’Ello[3]. C’est normal : ce nouveau réseau social[4] est encore en phase de test. L’inscription ne peut se faire[5] qu’après invitation d’un profil déjà existant, et ce processus a connu quelques ralentissements après une première vague de milliers de demandes de compte qui a déferlé le 24 septembre[6]. Depuis, le site a plusieurs fois été inaccessible[7] en raison d’un trop grand nombre de connexions, laissant présager[8] d’un début de notoriété.

A première vue, le principe d’Ello est identique à celui de Facebook[9], Twitter[10], Tumblr ou Google[11]+. L’utilisateur dispose d’un compte, s’abonne à d’autres personnes, publie des textes et des photos, et consulte ceux postés par d’autres.

Ello est toutefois bien plus beau que ses[12] aînés. Son interface épurée, s’affichant sur toute la largeur d’un écran, donne toute leur mesure aux grands formats de texte ou de photo, sur un fond blanc très sobre, à l’image du logo. Le site laisse cependant encore peu de place aux interactions, avec un système de commentaires rudimentaires, et un manque de clarté manifeste de certaines fonctionnalités.

L'interface épurée de Ello.

Le service propose par exemple une distinction entre « amis » et « bruit » (friends/noise), les derniers étant moins susceptibles d’apparaître[13] dans votre flux d’actualités. Mais l’explication de cette distinction est difficile à trouver[14] sur le site. Plus généralement, la navigation sur le réseau social n’est pas toujours intuitive – même si la plupart des fonctions actuellement en place sont simples –, et des outils très courants, comme le fait de pouvoir[15] bloquer[16] des utilisateurs, ne sont pas présents.

Pour autant, le fondateur du réseau social, Paul Budniz, est loin de défendre[17] l’idée de n’exercer[18] aucune modération : « Nous cherchons également à créer[19] une communauté fondée sur l’amour et le respect, explique-t-il au Monde.fr. Il y a des endroits sur Internet où vous pouvez dire[20] ce que vous[21] voulez, faire[22] du mal aux gens. Sur Ello, il y a des règles très précises qui interdisent le harcèlement ou la haine en ligne : les gens qui ne s’y plient pas en seront bannis. »

Un réseau social « hipster chic »

Ce style[23] « hipster chic »[24] prononcé se marie bien à l’esprit du créateur d’Ello, l’artiste et designeur[25] américain Paul Butniz[26]. En 2013, il s’est entouré de Lucian Föhr[27] et de Todd Berger,[28] pour élaborer[29] la charte graphique, et de quatre développeurs de l’agence ModeSet[30] (dont Justin Gitlin[31]) pour construire[32] le site, au départ conçu pour être[33] un réseau social privé sur lequel échangeaient une centaine de membres – essentiellement des artistes.

« Basiquement, nous avons construit Ello pour des gens comme nous. Donc Ello doit être beau, fonctionner en accord avec ce qu’on est, et, bien sûr, éviter les conneries habituelles. » – Paul Butniz, mars 2014[34][35][36][37]

A l’origine, tous partagent un principe fondamental : Ello ne doit pas reproduire[38] les contraintes des réseaux sociaux[39] existants et doit permettre[40] le partage libre de leurs idées[41] et de leurs créations. Et pour cela, Ello doit fonctionner[42] sans publicités. « Nous ne collecterons pas, ni ne vendrons, vos données personnelles sur Ello. Nous ne ferons jamais d’argent avec de la publicité. Point final », continue d’assurer Paul Butniz[43], dans la lignée du Manifeste[44] d’Ello publié le 3 juillet.

« Les annonceurs ont le contrôle de votre réseau social. Tous les messages que vous partagez, chaque ami que vous vous y faites, et tous les liens sur lesquels vous cliquez sont surveillés, enregistrés, et convertis en données. Les publicitaires achètent vos données pour qu’ils puissent vous montrer[45] davantage de publicités. (…) Nous pensons qu’il existe une meilleure voie. (…) Nous croyons qu’un réseau social peut être[46] un outil de responsabilisation. Pas un outil pour décevoir[47], forcer[48] et manipuler[49] – mais un lieu pour connecter[50], créer[51] et célébrer[52] la vie. Vous n’êtes pas un produit. » 

La tentation de l’alternative

Cette contestation frontale des réseaux sociaux ancrés dans un modèle économique publicitaire identifie d’emblée Ello comme un « réseau anti-Facebook ». Le créneau est porteur. D’un côté certains prédisent (avec parfois beaucoup d’erreurs[53]) que Facebook connaîtra un déclin inéluctable, alimenté par les déclarations d’adolescents américains trouvant le site ringard[54] – ce que relativisent grandement les derniers chiffres : 1,3 milliard de personnes se connectent au moins une fois par mois[55] à leur compte Facebook[56].

D’autres, dans la lignée des révélations sur l’espionnage de la NSA[57], défendent la création d’un Net plus protecteur des libertés, et prennent le réseau de Mark Zuckerberg comme exemple de ce qu’il faut éviter[58]. Une vague sur laquelle surfe également Ello : « Nous avons créé un réseau social où la vie privée[59] est respectée, les données ne sont pas vendues, et où les communications entre les personnes devront toujours être[60] simples et non pollués par des espaces publicitaires », affirme M. Butniz.

La vague d’inscriptions de ces derniers jours n’est d’ailleurs pas due au hasard : elle est liée au départ de Facebook[61] d’une partie des membres de la communauté des lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT) de San Francisco, après qu’une drag-queen s’est vu reprocher[62] d’utiliser[63] son nom d’artiste pour sa page Facebook (où il est officiellement interdit[64] d’utiliser[65] un pseudonyme).

Ello n’est pourtant pas, tant s’en faut, le premier des « Facebook killers » à voir[66] le jour. Le plus abouti d’entre eux, le réseau décentralisé Diaspora, est toujours actif depuis son lancement, en 2010, mais n’est jamais parvenu à s’imposer[67] auprès du grand public.

References

  1. ^ Michaël Szadkowski (www.lemonde.fr)
  2. ^ Conjugaison du verbe parler (conjugaison.lemonde.fr)
  3. ^ Ello (ello.co)
  4. ^ Toute l’actualité social (www.lemonde.fr)
  5. ^ Conjugaison du verbe faire (conjugaison.lemonde.fr)
  6. ^ qui a déferlé le 24 septembre (betabeat.com)
  7. ^ inaccessible (thenextweb.com)
  8. ^ Conjugaison du verbe présager (conjugaison.lemonde.fr)
  9. ^ Toute l’actualité Facebook (www.lemonde.fr)
  10. ^ Toute l’actualité Twitter (www.lemonde.fr)
  11. ^ Toute l’actualité Google (www.lemonde.fr)
  12. ^ ses (www.lemonde.fr)
  13. ^ Conjugaison du verbe apparaître (conjugaison.lemonde.fr)
  14. ^ Conjugaison du verbe trouver (conjugaison.lemonde.fr)
  15. ^ Conjugaison du verbe pouvoir (conjugaison.lemonde.fr)
  16. ^ Conjugaison du verbe bloquer (conjugaison.lemonde.fr)
  17. ^ Conjugaison du verbe défendre (conjugaison.lemonde.fr)
  18. ^ Conjugaison du verbe exercer (conjugaison.lemonde.fr)
  19. ^ Conjugaison du verbe créer (conjugaison.lemonde.fr)
  20. ^ Conjugaison du verbe dire (conjugaison.lemonde.fr)
  21. ^ Toute l’actualité vous (www.lemonde.fr)
  22. ^ Conjugaison du verbe faire (conjugaison.lemonde.fr)
  23. ^ Toute l’actualité style (www.lemonde.fr)
  24. ^ « hipster chic » (medium.com)
  25. ^ artiste et designeur (paulbudnitz.com)
  26. ^ Paul Butniz (ello.co)
  27. ^ Lucian Föhr (ello.co)
  28. ^ Todd Berger, (ello.co)
  29. ^ Conjugaison du verbe élaborer (conjugaison.lemonde.fr)
  30. ^ l’agence ModeSet (modeset.com)
  31. ^ Justin Gitlin (ello.co)
  32. ^ Conjugaison du verbe construire (conjugaison.lemonde.fr)
  33. ^ Conjugaison du verbe être (conjugaison.lemonde.fr)
  34. ^ Conjugaison du verbe être (conjugaison.lemonde.fr)
  35. ^ Conjugaison du verbe fonctionner (conjugaison.lemonde.fr)
  36. ^ Conjugaison du verbe éviter (conjugaison.lemonde.fr)
  37. ^ mars 2014 (betabeat.com)
  38. ^ Conjugaison du verbe reproduire (conjugaison.lemonde.fr)
  39. ^ Toute l’actualité réseaux sociaux (www.lemonde.fr)
  40. ^ Conjugaison du verbe permettre (conjugaison.lemonde.fr)
  41. ^ Toute l’actualité idées (www.lemonde.fr)
  42. ^ Conjugaison du verbe fonctionner (conjugaison.lemonde.fr)
  43. ^ continue d’assurer Paul Butniz (ello.co)
  44. ^ Manifeste (ello.co)
  45. ^ Conjugaison du verbe montrer (conjugaison.lemonde.fr)
  46. ^ Conjugaison du verbe être (conjugaison.lemonde.fr)
  47. ^ Conjugaison du verbe décevoir (conjugaison.lemonde.fr)
  48. ^ Conjugaison du verbe forcer (conjugaison.lemonde.fr)
  49. ^ Conjugaison du verbe manipuler (conjugaison.lemonde.fr)
  50. ^ Conjugaison du verbe connecter (conjugaison.lemonde.fr)
  51. ^ Conjugaison du verbe créer (conjugaison.lemonde.fr)
  52. ^ Conjugaison du verbe célébrer (conjugaison.lemonde.fr)
  53. ^ avec parfois beaucoup d’erreurs (www.slate.fr)
  54. ^ le site ringard (www.lemonde.fr)
  55. ^ 1,3 milliard de personnes se connectent au moins une fois par mois (files.shareholder.com)
  56. ^ Facebook (www.lemonde.fr)
  57. ^ l’espionnage de la NSA (www.lemonde.fr)
  58. ^ comme exemple de ce qu’il faut éviter (www.lemonde.fr)
  59. ^ Toute l’actualité vie privée (www.lemonde.fr)
  60. ^ Conjugaison du verbe être (conjugaison.lemonde.fr)
  61. ^ au départ de Facebook (www.dailydot.com)
  62. ^ Conjugaison du verbe reprocher (conjugaison.lemonde.fr)
  63. ^ Conjugaison du verbe utiliser (conjugaison.lemonde.fr)
  64. ^ officiellement interdit (www.lemonde.fr)
  65. ^ Conjugaison du verbe utiliser (conjugaison.lemonde.fr)
  66. ^ Conjugaison du verbe voir (conjugaison.lemonde.fr)
  67. ^ Conjugaison du verbe imposer (conjugaison.lemonde.fr)

Un article Par TheTrendorialst

Extant : quand Spielberg rencontre Alien

La serie de science-fiction produite par Steven Spielberg et interpretee level Halle Berry fait un atterrissage remarque sur M6.

Il en va des show televisees comme des films de film. Certains connaissent un meilleur accueil que d’autres, quels que soient leurs defauts ou leurs qualites. Extant, coproduite par CBS, Steven Spielberg et Amblin, en est l’exemple manifeste. Spears en fanfare aux Etats-Unis au debut de l’ete, les douze episodes de la serie ont souffert d’une chute d’audience reguliere et il n’est pas sur qu’il y ait un jour une deuxieme saison. M6 tente pourtant le coup. A raison, tant la serie est allechante a bien des egards: histoire incroyable, casting perfect et moyens importants.

Un mystere venu de l’espace

Ecrit level Mickey Fisher, le scenario met en scene Molly Woods (Halle Berry), astronaute de retour sur Terre apres une mission solitaire de treize mois dans une station spatiale. Outre un travail de readaptation difficile, entre son mari (un scientifique et inventeur de genie), son “fils” (un humanoide construit par ce dernier pour pallier a leur incapacite d’avoir des enfants) et la batterie d’entretiens, de tests et d’analyses auxquels elle doit se livrer, elle decouvre a sa grande surprise qu’elle est enceinte. Mais de qui? Et opinion? A-t-elle fait l’objet d’une experience scientifique menee a son insu? Avec Halle Berry dans le role de Molly Woods, on ne pouvait pas mieux faire. “Je n’avais jamais croise l’actrice auparavant, raconte Steven Spielberg dans une interview, mais quelle beaute, quelle finesse, quel mystere dans le regard! Elle est de celles qui envahissent tout un ecran sans crier gare…” Et confront a elle, Goran Visnjic (le beau Dr Kovak de la serie Urgences) campe John Woods, son mari. Il apparait parfaitement juste dans ce part d’un homme pris entre la joie d’avoir invente et “donne” un enfant a sa femme, et la detresse de celle-ci.

Entre Gravity et Minority Report

L’action se deroule sur Terre, dans un futur suffisamment proche pour etre credible mais truffe d’innovations impressionnantes et de gadgets inedits. Les scenes tournees dans l’espace sont spectaculaires. Et si Extant n’a pas ete ecrite par Steven Spielberg, on ne peut s’empecher d’y trouver des clins d’oeil a ses propres creations (A.I. intelligence artificielle ou Minority Report pour la relation à l’enfant, à l’humanoïde, à la societe), ainsi qu’a d’autres grands films de science fiction, tels 2001, l’odyssee de l’espace (les dialogues entre Molly et l’ordinateur de la station spatiale) ou encore, le tout recent Gravity (une femme seule dans l’espace). Peut-etre la serie a-t elle paye l’incroyable attente dont elle a fait l’objet pendant plus d’un an aupres du public americain. Sans doute le couperet est-il tombe trop vite sur ce que certains critiques ont appele “la generation Spielberg de trop”. Allez savoir. Mais il y a du bon, et meme du tres bon dans Extant.

Un article Par TheTrendorialst

Mort de La Boule (“Fort Boyard“) : Olivier Minne et Passe-Muraille lui

Animateur de Fort Boyard, Olivier Minne a adresse ses condoleances a la famille de La Boule, mort cette nuit des suites d’un cancer. Sur RTL, Passe-Muraille a, quant a lui, rendu hommage a “un membre de sa famille”.

La Boule[1] nous a quittes. De son vrai nom Yves Marchesseau, le personnage emblematique de l’emission Fort Boyard [2]sur France 2 est mort cette nuit[3]. L’homme de 62 ans se battait contre un cancer de l’oesophage, comme il l’avait revelait le mois dernier[4] au cours d’une interview a France Dimanche. Apres Patrice Laffont[5], qui a presente Fort Boyard dans les années 90, c’est Olivier Minne[6], l’actuel animateur de l’emission estivale de France 2, qui a reagi a la disparition de son acolyte. “Vive émotion après le deces d’Yves Marchesseau, dit La Boule. La famille Fort Boyard est en deuil. Pensees affectueuses pour sa famille”, a poste en fin de matinee sur Twitter[7] le presentateur de 47 ans.

“Il etait plein d’humour, plein de tendresse”

“Infinie tristesse parce qu’Yves etait un homme extremement attachant, un partenaire de jeu absolument fantastique”, a ajoute Olivier Minne sur l’antenne d’Europe 1. “Il était plein d’humour, plein de tendresse. J’aimerais que les telespectateurs retiennent cela : au-dela du personnage qu’il a su incarner, c’est un homme d’une grande qualite qui s’en est alle”, a encore confie l’animateur.

Quelques minutes plus tard, c’est Anthony Laborde, plus connu sous le nom de Passe-Muraille[8], qui s’exprimait sur RTL au sujet de la mort de celui qu’il considerait comme “un membre de (sa) famille”. “Il nous a quittes mais il restera longtemps grave dans nos memoires”, a-t-il ajoute. “La Boule est arrive dans Fort Boyard il y a 20 ans, moi je suis arrive il y a 15 ans, j’etais donc le petit dernier qu’il a pris tout de suite sous son aile. C’est comme ca qu’on est ne une grande amitie”, a-t-il ajoute. Passe-Muraille se souvient d’une homme qui, a l’picture de son personnage a la télévision, “râlait toujours” et “dormait toujours”“Mais c’est comme ça qu’on l’aimait !”, a-t-il conclu, la voix pleine de nostalgie.

References

  1. ^ La Boule (www.closermag.fr)
  2. ^ Fort Boyard  (www.closermag.fr)
  3. ^ est mort cette nuit (www.closermag.fr)
  4. ^ il l’avait revelait le mois dernier (www.closermag.fr)
  5. ^ Patrice Laffont (www.closermag.fr)
  6. ^ Olivier Minne (www.closermag.fr)
  7. ^ en fin de matinee sur Twitter (twitter.com)
  8. ^ Passe-Muraille (www.closermag.fr)

Un article Par TheTrendorialst

VIDEO. “La Boule” de Fort Boyard est mort

Il etait une figure emblematique du petit ecran. Yves Marchesseau, qui interpretait le celebre personnage de “La Boule” dans le jeu televise Fort Boyard[1] sur France 2, est decede, rapporte ce lundi France Bleu La Rochelle sur Twitter.  

L’ex-geolier du programme, age de 62 ans, a succombe des packages d’un cancer a l’hopital de Saintes, en Charente Maritime, a exact sa fille Stephanie a la radio. 

Il avait explique au mois d’aout dans une interview a France Dimanche[2] les raisons de son retrait de l’emission, evoquant notamment “la fatigue” liée à sa maladie. “La Boule” souffrait egalement de diabete. “Je suis foutu”, avait-t-il declare lors de cet entretien. 

Yves Marchesseau avait ete condamne en janvier dernier pour harcèlement téléphonique[3] après avoir appele 500 fois une amie en l’espace d’un mois. Il avait ecope d’une peine de six mois d’emprisonnement assortis d’un sursis avec mise a l’epreuve pendant deux ans par le tribunal correctionnel de Niort. 

“Une revanche sur la vie”

Sur France Bleu La Rochelle, sa fille a raconte opinion son pere avait demarre sa carriere televisee, en repondant a une annonce a la radio, sur la recherche d’un “homme gros” pour le jeu Fort Boyard cree en 1990, et tourne sur la fortification du meme nom, situee dans le pertuis d’Antioche au large de La Rochelle. 

“Mon père était chauve quand il etait petit, un probleme de naissance, suite a une maladie. Il en a beaucoup souffert, les enfants le battaient, il etait tres malheureux”, a expliqué Stéphanie 

“Il a dit que Fort Boyard etait une revanche sur la vie car le fait d’etre ‘gros’ et ‘chauve’ lui a permis d’avoir ce job et lui a donne plus de 20 ans de bonheur”, a-t elle exact. 

Hommages de Passe-Muraille et Olivier Minne

Des qu’il a appris la nouvelle, Anthony Laborde alias Passe-Muraille s’est rendu aupres de la famille, rapporte Sud Ouest[4]. Les deux hommes etaient devenus amis sur le tournage, et faisaient ensemble des animations commerciales dans les supermarches de la cote charentaise maritime, promise le journal. “C’etait plus qu’un ami, c’etait un pere pour moi”, confie Anthony Laborde. 

Olivier Minne, presentateur de Fort Boyard depuis le debut des annees 2000, a egalement fait part de sa “vive emotion” sur Twitter: 

References

  1. ^ “La Boule” dans le jeu televise Fort Boyard (www.lexpress.fr)
  2. ^ France Dimanche (www.francedimanche.fr)
  3. ^ pour harcèlement téléphonique (www.lexpress.fr)
  4. ^ Sud Ouest (www.sudouest.fr)

Un article Par TheTrendorialst

Michel Sardou: “J'ai toujours reve de faire du théâtre”

Actuel­le­ment sur les planches de la Comedie des Champs-Elysees pour la piece Et si on recommencait? de Eric-Emmanuel Schmidt, Michel Sardou repondait dimanche 28 septembre aux questions de Marie Drucker.

Contraint d’annuler sa tournee l’an dernier[1] à cause de problemes ORL, Michel Sardou n’etait plus monte sur scene depuis 2009. A l’epoque, il jouait au cote de son fils,[2] Davy[3], dans la piece d’Eric Assous, Secrets de famille. C’est pour une piece specialement ecrite pour lui par Eric-Emmanuel Schmidt que le comedien remonte sur les planches.

Et si on recommencait, mis en scene par Steve Suissa, raconte l’histoire d’un homme qui se retrouve propulse 40 ans en arriere, dans sa propre vie. L’occasion bien sur de s’interroger sur son parcours. Une question qui, selon le comedien, tracasse tout le monde, pourtant, lorsque la presentatrice du JT lui demande ce que cela aurait shift pour lui s’il avait pu intervenir sur son destin, Michel Sardou, repond qu’il aurait de toutes facons fini par promouvoir cette piece.

Une facon d’insister encore sur sa passion pour le theatre, car s’il trouve “la chanson formidable”, le chanteur aux 43 records avoue que la comedie lui manquait vraiment. “J’adore le theatre. C’est une autre encounter, beaucoup plus difficile que la chanson.”, explique-t-il, mais issu d’une famille entiere de comediens, comment ne pas lui-même succom­ber à l’ap­pel des planches? “Le théâtre, j’en ai toujours reve, c’est la voie royale, et par consequent, la plus difficile.”

Un challenge pour l’artiste qui avoue avoir eu un trou de memoire lors de la premier de la piece samedi 27 septembre, un incident qui a fait rire le public et lui a permis de dedramatiser. De quoi peut-etre le motiver d’avantage, automobile Michel Sardou a un objectif: “Je vais essayer d’etre le meilleur acteur potential.”

Rendez vous sur la scene de la Comedie des Champs Elysees pour en juger.

Credits photographs : abaca

References

  1. ^ Contraint d’annuler sa tournee l’an dernier (www.gala.fr)
  2. ^ son fils, (www.gala.fr)
  3. ^ Davy (www.gala.fr)

Un article Par TheTrendorialst

Qui es-tu, Ello ?

Ello commence garrison. Ce nouveau reseau societal, disponible pour l’heure uniquement sur invitations, commence deja a faire parler de lui malgre sa courte existence. Et voici pourquoi.

Ello

Presente un peu partout comme le reseau societal ” anti-Facebook “, Ello a ete lance cette annee mais connait, depuis quelques semaines, une ascension que l’on pourrait qualifier de fulgurante. Quand on parle de Facebook comme d’un reseau de moins en moins seduisant pour la jeune generation, et qu’il souffre de la defiance des internautes, devant la multiplication des ciblages publicitaires dans ses colonnes et les risques de diffusion de la vie privee qu’il est susceptible d’engendrer, son destin n’etonne pas.

” Simple, beau et sans publicite “

De son cote, Ello joue la sobriete. Son leitmotiv ? ” Simple, beau et sans publicite “. Inutile de chercher qui se trouve en plein dans la ligne de mire de ce reseau societal spear par des anti-Facebook patentes. ” Chaque post que vous partagez, chaque ami que vous vous faites et chaque lien que vous suivez est tracke, enregistre et converti en data. Les publicitaires achetent vos donnees pour vous montrer encore plus de publicites. Vous etes le produit qui est achete et vendu “. Inutiles d’enfoncer plus loin des portes ouvertes dans le domaine du ” si c’est gratuit, c’est vous le produit “. Personne n’espere qu’avec un peu plus d’un milliard d’inscrits, le service de Mark Zuckerberg fasse dans la philanthropie, bien que chacun soit en droit d’esperer un esteem absolu de sa vie privee.

Ello

Ello a ete spear en mars dernier, initialement dans le but de rester prive, mais son succes lui a valu un autre destin : avec 4000 demandes d’inscriptions revendiquees chaque heure, il se veut un concurrent de poids a Facebook. Certains y voient d’ailleurs un lieu satisfaisant pour la communaute LGBT, alors qu’il y a une quinzaine, un drag queen americain se voyait somme d’utiliser son veritable nom plutot qu’un pseudonyme sur Facebook[1]. La semaine derniere, The Daily Dot allait jusqu’a titrer ” Le grand exode homosexual depuis Facebook commence ” dans un post consacre au succes d’Ello. A son credit, les hobbyists relevent la possibilite de s’inscrire rapidement avec un pseudonyme, de partager des statuts sous forme de textes, photos et videos, de suivre des contacts locations dans une liste Friends (les amis) et Sound (ceux dont on est moins proche).

Le reseau social de l’avenir ?

La promesse d’anonymat et de confidentialite d’Ello ne signifie pas qu’aucune donnée n’est collectée par le website. Dans un eclairage publie en juillet dernier, le reseau social l’affirmait : des données « anonymisées », c’est-à-dire agrégées et depouillees d’adresses IP precises, sont recoltees dans le domaine de la localisation des utilisateurs, de leur langue et du temps passe sur Ello notamment. Et le site se protege tant bien que mal : ” Si vous choisissez d’utiliser un navigateur Chrome, un smartphone Android ou si vous avez recemment utilise des services tels que Google Search ou YouTube, votre navigateur ou terminal peut envoyer des donnees a Google qu’Ello ne controle pas “. Autre pierre d’achoppement : les revenus. Initialement prevu pour un use prive, Ello croit a une substantial vitesse, si bien que chacun peut desormais s’inscrire, sous reserve de disposer d’une invitation fournie par un ami deja inscrit, ou bien de s’ajouter a la liste d’attente presente sur l’accueil du website. Sans publicite, la question de la viabilite du service se pose donc, bien qu’une levee de fonds (aupres de FreshTracks Capital, presque 500 000 dollars) au printemps dernier ainsi qu’un systeme de dons soit actuellement en location. Passe l’effet de mode, le cote ” bio ” de ce reseau social tout frais, tout neuf, que restera-t-il d’Ello[2] ? On attend du moins la development d’une program pour mobiles qui viendra apporter un deuxieme souffle a ce reseau pour le instant uniquement reachable via des navigateurs.

Tous ses articles[3]

Passionnée de nouvelles technologies, je suis a l’affut des dernieres inventions dans le monde de la mobilite. Mon smartphone ne me quitte d’ailleurs (presque) jamais !

Un article Par TheTrendorialst

Pourquoi Hong Kong se révolte contre la Chine

La vague de contestation s’accentue à Hong Kong[1]éudiants et lycéens ont investi le district financier[2], reprenant le slogan “Occupy Central”, une campagne de désobéissance civile[3], lancée au printemps. Cette mobilisation a connu un tour nouveau au cours du week-end avec des scènes de rue chaotiques, auxquelles Hong Kong n’est guère habituée. La ville connaît actuellement les pires troubles depuis son passage sous administration chinoise en 1997. Décryptage de cette poussée de fièvre avec Jean-François Huchet, spécialiste de l’économie chinoise et professeur des universités à l’INALCO-Langues’O. 

Pourquoi les Hongkongais sont-ils descendus si massivement dans la rue ces derniers jours?

Pour comprendre l’ampleur de ces manifestations, il faut remonter en arrière. Au moment des discussions avec Londres pour la rétrocession de Hong Kong à la Chine, en 1984, la République populaire s’est engagée à maintenir le système économique et législatif spécifique de ce qui allait devenir la “Région administrative spéciale”. Certaines réformes, dont l’adoption du suffrage universel, sont prévues. Une politique connue sous le nom d’ “un pays, deux systèmes”.  

Le dernier gouverneur de la colonie, Chris Patten (1992-1997), a même accéléré ces réformes démocratiques, allant au-delà de l’accord conclu avec Pékin quelques années plus tôt. Résultat, au moment du retour de Hong Kong dans le giron chinois, le 1er juillet 1997, la Chine enterre une partie de ces mesures et des promesses de Patten. Pékin repousse en particulier à plus tard l’augmentation du nombre de représentants au Conseil législatif (le Parlement de Hong Kong) élus au suffrage universel. Seule la moitié de ces députés sont élus de manière démocratique. Les autres sont les porte-voix des tycoons et des grandes familles, très dociles vis-à-vis de la Chine, en échange d’opportunités commerciales sur le continent. 

Le système politique offre quand même plus de droits aux habitants de Hong Kong qu’à ceux du continent?

En effet. Les habitants de Hong Kong bénéficient de libertés d’expression, de presse, de culte, ou de rassemblement plus proches de celles en vigueur dans la plupart des pays démocratiques. 

Pour autant, les autorités chinoises ont cherché par tous les moyens à freiner les avancées politiques du territoire lors de laborieuses discussions tripartites menées entre le représentant de l’exécutif –désigné par la Chine, Pékin, et le camp démocrate. Le calendrier des réformes de la transition prévoyait l’élection démocratique du chef de l’exécutif en 2012, mais dès 2010, la Chine a repoussé cette échéance à 2017. Le camp démocrate s’est alors divisé. Certains dénonçant la décision de Pékin. D’autres, une majorité, ont accepté de temporiser, pour ne pas trop irriter l’ombrageux voisin. “Depuis le temps qu’on attend, on peut bien patienter cinq ans de plus”, se disait-on alors. 

Qu’est-ce qui a déclenché la nouvelle vague de contestation cette année ?

Le Livre blanc sur le futur de la “Région administrative spéciale” rendu public au mois de juin a sonné comme un coup de tonnerre pour ceux qui avaient accepté de renoncer à de vraies élections en 2012. Dans ce document, il n’y avait aucune évolution sur l’élection de l’ensemble du Conseil législatif au suffrage universel, ni sur la fin de l’accréditation préalable par Pékin des candidats au poste de chef de l’exécutif. Les démocrates et une partie de la population se sont sentis floués. D’où la forte mobilisation (500.000 personnes, un record) lors des manifestations organisées, comme chaque année, pour l’anniversaire de la rétrocession, le 1er juillet.  

Les Hongkongais ne sont donc pas adeptes des “valeurs asiatiques” selon lesquelles le progrès économique et social offert par Pékin suffit à rendre caduques les aspirations démocratiques ?

Les sondages, comme le succès du “référendum” officieux sur l’instauration du suffrage universel direct, fin juin, montrent l’attachement des Hongkongais aux libertés. De manière constante, le score du camp démocrate tourne autour de 60% des voix lors des élections organisées sur le territoire. Il existe une sorte de ligne rouge au-delà de laquelle les Hongkongais se mobilisent chaque fois que Pékin va trop loin. En 2002, déjà, plusieurs dizaines de milliers de Hongkongais étaient descendus dans la rue protester contre un projet de loi antisubversion qui aurait donné toute latitude à Pékin pour réprimer les manifestations d’opposition. 

Dans quel sens peuvent évoluer le rapport de force entre les manifestants et les autorités chinoises ?

Pékin doit veiller à ne pas briser son image d’Etat respectueux des règles juridiques. La Chine aurait intérêt à trouver une porte de sortie à l’amiable. Cela pourrait passer par la démission du chef de l’exécutif, Leung Chun-ying, et par le remplacement de la personne en charge des affaires hongkongaises à Pékin. Peut-être un moyen de relancer les négociations.  

Mais à Pékin, certains pourraient être tentés d’utiliser la manière forte. Les forces de polices de la “Région administrative spéciale” sont composées d’habitants de Hong Kong et donc susceptibles de manquer de fermeté aux yeux de Pékin. Certains pourraient donc considérer qu’ils ne sont pas à la hauteur pour “tenir” le territoire.  

References

  1. ^ Hong Kong (www.lexpress.fr)
  2. ^ éudiants et lycéens ont investi le district financier (www.lexpress.fr)
  3. ^ campagne de désobéissance civile (www.lexpress.fr)
  4. ^ Diaporama (www.lexpress.fr)

Un article Par TheTrendorialst

Inedit : “Un jour / Un destin” Jean-Claude Brialy ce soir sur France 2

Il etait le assured des stars et collectionnait les amities comme les objets precieux. Ce dandy spirituel, ce mondain touche-a-tout cultivait les bons mots dans le Paris qui brille, au theater, au film et a la television.

Il avait ete une star dans les annees 60, egerie manly de la Nouvelle Vague, multipliant ensuite les functions et les apparitions. Il etait connu de tous et connaissait tout le monde. Mais qui connaissait vraiment Jean-Claude Brialy et ses tourments intimes ? Quel homme se cachait derriere le comedien ?

Les equipes d’Un jour, un destin ont choisi de remonter le fil de son histoire pour comprendre comment une blessure d’enfance, le manque d’amour paternel, aura influence sa carriere. Tel un ” Rastignac ” debarque seul et contre l’avis de sa famille a Paris, il finira par realiser son reve : devenir un comedien populaire au prix de certaines desillusions.

Ses amis et ses proches, dont son frere qui s’exprime pour la premiere fois dans un documentaire, revelent la veritable personnalite de cet homme qui, toute sa vie, feel cherché à être aimé et reconnu.

Un article Par TheTrendorialst

Isabelle Adjani emue chez Michel Drucker

Uncommon a la television, l’actrice la plus cesarisee du cinema francais l’est aussi sur les planches, ou elle n’avait pas joue depuis 2006. C’est pour parler de son retour sur scene avec la piece Kinship qu’elle fait une entorse a son mystere, en venant sur le plateau de Vivement dimanche prochain.

Isabelle Adjani n’etait pas venue dans une emission de Michel Drucker[1] depuis Camille ClaudelMais a l’affiche de Kinship, la piece de Carey Perloff qu’elle jouera au theatre de Paris a partir du 21 octobre, elle a finalement accepte de faire Vivement Dimanche[2] prochain. En longue robe sombre et chale multicolore, lunettes cerclees de noir et cheveux de jais, l’actrice semble visiblement emue sur le canape rouge.

“En fait j’ai le trac, avoue-t elle, avant d’evoquer son personnage. Je joue une femme mariee, redactrice en chef d’un journal ou le fils de ma meilleure amie vient faire un stage en concentration. Tout de suite, ils vont etre apparels l’un level l’autre. C’est une histoire d’amour hopeless et resistless. Une piece au fond tragique, qui n’est pas sans rappeler le couple que forment Phedre et Hippolyte chez Racine, mais ou l’on va rire beaucoup. Et je crois que beaucoup de femmes s’y reconnaitront.” Directrice artistique, elle a choisi ses partenaires, Carmen Maura et Niels Schneider. “Ce sont mes premiers pas vers un desir de mise en scene”, confie Isabelle Adjani qui revele que le theatre lui a fait decouvrir “le vrai sens de la beaute de la vie”. Elle regrette d’ailleurs de ne pas y etre earnings plus souvent: “Au fond j’aurais pu passer ma vie entiere sur scene…”

Mais l’actrice n’en dira pas plus sur sa carriere. Ce sera pour un grand Vivement Dimanche[3] enregistré avant juin 2015, promesse faite a Michel Drucker[4]. Pour l’heure, elle a invitation des gens qu’elle admire: l’écrivain Éric Reinhardt qui a signe L’Amour et les Forets, sur l’emancipation des femmes victimes de violences psychologiques ; George Oxley et Diana Ubarrechena, auteurs du Manifeste gourmand des herbes folles, etc. “Mon fils aine a cuisine tout l’ete pendant ses vacances avec ce livre. Il m’a fait decouvrir les vertus du millepertuis, un antidepresseur naturel…” Michel Drucker[5] lui demande encore si elle est heureuse. Question trop vaste pour conclure l’emission. “Je repondrai dans quatre ou cinq mois”, conclue-t-elle.

A savoir

C’est à 17 ans, en 1972, qu’Isabelle Adjani entre a la Comedie-Francaise ou elle reste trois ans et immortalise le role d’Agnes dans L’Ecole des femmes de Moliere. Puis elle rejoint le theatre prive ou elle interprete Mademoiselle Julie de Strindberg (1983), La Dame aux camelias d’Alexandre Dumas (2000) et Mary Stuart dans La Derniere Nuit… en 2006.

References

  1. ^ Michel Drucker (tvmag.lefigaro.fr)
  2. ^ Vivement Dimanche (tvmag.lefigaro.fr)
  3. ^ Vivement Dimanche (tvmag.lefigaro.fr)
  4. ^ Michel Drucker (tvmag.lefigaro.fr)
  5. ^ Michel Drucker (tvmag.lefigaro.fr)

Un article Par TheTrendorialst

5 bonnes raisons de regarder Dos Au Mur ce soir sur TF1 !

Dos Au Mur est le film que TF1 a choisi de diffuser ce soir. Realise level Asger Leth et sorti en 2011, ce film americain regroupe Sam Worthington[1], Elizabeth Banks[2] et Jamie Bell[3]. Voici 5 raisons de le regarder.

1) Pour Sam Worthington

Vous vous souvenez peut-etre de Sam Worthington dans Avatar[4], ou il interpretait Jake Sully, un homme qui veut defendre coute que coute la planete Pandora des mechants militaires. L’acteur devrait d’ailleurs reprendre son personnage pour Avatar 2 qui sortira en 2016. En attendant, vous pouvez le voir dans Dos Au Mur, ou il interprete Nick Cassidy, un ancien flic a milles lieues de Jake Sully. Une bonne idee pour decouvrir les differentes facettes de l’acteur.

2) Pour Elizabeth Banks

Si Sam Worthington a le part principal, Elizabeth Banks lui vole sans aucun doute la vedette. Elle interprete Lydia Mercer, un inspecteur specialise en negociation. Encore une fois, Dos Au Mur est l’event de redecouvrir Elizabeth Banks, que l’on connait particulierement pour son character d’Effie Trinket dans Hunger Games. Si ses tenues et son maquillage ne la mettent pas particulierement en valeur dans Hunger Games, qui sortira prochainement son troisieme picture[5], dans Dos Au Mur, vous pourrez decouvrir l’actrice en simplicite et en beaute. Et bien sur en gift !

3) Pour le thriller haletant

Nick Cassidy, ancien policier en cavale apres avoir reussi a s’echapper de prison, enjambe le rebord de la fenetre de sa chambre d’hotel et se prepare a sauter dans le vide. La authorities arrive, mais Nick n’accepte de parler qu’avec Lydia Mercer, negociatrice de la police en conges suite au suicide d’un policier depressif. Accuse d’un vol de diamants, Nick clame son artlessness, et Lydia se rend compte qu’il pourrait avoir ete victime d’une machination… Voici le resume de Dos Au Mur, un thriller ou la tension monte graduellement, et qui s’avere une reussite dans le genre.

4) Pour les tres bons seconds parts

Sam Worthington et Elizabeth Banks ne sont pas les seuls a porter le film. On retrouve egalement Jamie Bell, Ed Harris[6] et Edward Burns[7], excellents dans leurs seconds characters. Ed Harris joue le role de l’homme d’affaires soit disant vole par Nick Cassidy et Edward Burns est tres convaincant en policier qui tente de negocier avec l’homme suicidaire.

5) Pour les incroyables scenes au-dessus du vide

Si vous avez le vertige, mieux vaut vous abstenir de regarder Dos Au Mur. Le film suggest des landscapes vertigineuses, et en plus, l’une d’elle a ete realisee sur la veritable facade d’un immeuble new-yorkais. Sam Worthington se trouvait a plus de 70 metres de hauteur, bien evidemment attache a un harnais. Heureusement, automobile l’acteur a glisse deux fois dans le vide !

References

  1. ^ Sam Worthington (www.staragora.com)
  2. ^ Elizabeth Banks (www.staragora.com)
  3. ^ Jamie Bell (www.staragora.com)
  4. ^ Avatar (www.staragora.com)
  5. ^ qui sortira prochainement son troisieme picture (www.staragora.com)
  6. ^ Ed Harris (www.staragora.com)
  7. ^ Edward Burns (www.staragora.com)

Un article Par TheTrendorialst

Le Sénat a basculé à droite et ouvert ses portes au Front national

La droite a reconquis ce dimanche la majorité au Sénat qu’elle avait perdue en 2011. Le FN fait son entrée dans la Haute Assemblée avec deux élus.

C’était programmé, mais le coup symbolique n’en est pas moins avéré. La gauche a perdu ce dimanche la majorité au Sénat qu’elle détenait depuis 2011, et encaisse sa troisième défaite électorale en six mois après les municipales et les européennes..

Cette défaite-ci est une conséquence directe de sa déroute aux municipales de mars puisque 95 % des grands électeurs qui ont désigné les sénateurs sont issus des conseils municipaux. Et elle s’accompagne d’un autre symbole non moins dévastateur : l’arrivée au Sénat, pour la première fois sous la Ve République de deux élus du Front national, le maire de Fréjus, David Rachline, et l’élu marseillais, Stéphane Ravier. La présidente du FN, Marine Le Pen, s’est empressée de saluer la performance : « C’est une grande victoire pour le FN, une victoire absolument historique ! » Et son lieutenant Florian Philippot de constater : « Les plafonds de verre, les uns après les autres, sont en train de sauter. »

Selon un décompte effectué par l’AFP, la droite et le centre totalisent 190 élus, soit 15 de plus que la majorité absolue. Une majorité confortable qui résulte d’une bonne progression de l’UMP et d’une jolie poussé centriste. Avec une petite quarantaine d’élus, ces derniers forment un groupe charnière, faiseur de majorité.

Il reviendra à l’UMP de choisir le futur président de la Haute Assemblée, lors d’une primaire interne mardi, avant l’élection officielle au « Plateau » mercredi.[1]

Le PS perd la Corrèze

Outre l’élection dès le premier tour de scrutin de personnalités UMP telles Jean-Pierre Raffarin (Vienne) ou François Baroin (Aube), la droite a enregistré quelques victoires significatives. Elle emporte les deux sièges de Corrèze, terre d’élection du chef de l’Etat dont le conseiller Bernard Combes a été battu. Elle prive le président des Radicaux de gauche, Jean-Michel Baylet, de son siège. Elle ravit le Territoire de Belfort, bastion de la gauche depuis 1980 (Jean-Pierre Chevènement ne se représentait pas). Elle remporte les deux sièges de Haute-Saône, avec la victoire de l’ex-ministre UMP, Alain Joyandet, sur le vice-président de la Commission des lois, Jean-Pierre Michel. Elle empêche l’ex-ministre PS Thierry Repentin de reconquérir son siège en Savoie.

La présence de nombreuses listes dissidentes à droite n’a pas forcément permis au PS de tirer son épingle du jeu. C’est ainsi que dans l’Eure, la droite a présenté trois listes… et conquis les trois sièges. Le parti de François Hollande a néanmoins réussi à conquérir un siège dans la Somme et dans la Sarthe ainsi que de conserver deux sièges sur trois dans la Drôme, terre d’élection du chef de file des sénateurs socialistes, Didier Guillaume.

« Nous sommes déçus, a immédiatement commenté le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. On regrette de ne pas avoir pu continuer ce que nous avions commencé au Sénat. Il y avait une majorité de gauche, même si elle était tumultueuse, c’était historique ».

Des conséquences politiques limitées

« Tumultueuse », la majorité de gauche l’a effectivement été pour le gouvernement. L’opposition des sénateurs communistes qui ont régulièrement mêlé leurs voix à celles de la droite a conduit au rejet, par la Haute Assemblée, des textes budgétaires, mais aussi de la réforme territoriale. Ce qui a conduit ce dimanche les dirigeants socialistes à minimiser l’impact de leur défaite.

Si ses conséquences sont limitées, le basculement du Sénat à droite ne sera pas sans effet. Il interdit désormais à l’exécutif toute modification de la Constitution en Congrès. Il rend également difficile à faire passer toute loi organique (qui doit être votée dans les mêmes termes par l’Assemblée et le Sénat). Et pour toutes les autres lois, le Sénat ne peut certes pas empêcher leur adoption (l’Assemblée a le dernier mot), mais il peut, s’il le désire, ralentir considérablement leur adoption. Or le gouvernement, en manque de résultats, a besoin d’aller vite.

Afin de se rassurer, Jean-Christophe Cambadélis a estimé ce dimanche : « La majorité sénatoriale ne vote pas au canon, les sénateurs sont très jaloux de leur indépendance – nous en savons quelques chose – et ils peuvent, sur certains sujets, ne pas suivre les recommandations de leur formation politique ». C’est effectivement déjà arrivé. Mais les pressions des états-majors seront fortes, au sein d’une droite déjà en campagne pour 2017.

Un premier test de l’humeur de la nouvelle majorité sénatoriale sera le sort dévolu à la présidence de la commission des Finances que des élus UMP aimeraient garder dans leur giron.

Les principaux résultats

- En Savoie, Thierry Repentin, ex-ministre délégué à la Formation professionnelle puis aux Affaires européennes dans les gouvernements Ayrault a échoué à reconquérir son siège.
- Dans le Tarn-et-Garonne, le président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet (sortant), a été battu.
- La Corrèze, fief de François Hollande bascule à droite. Le successeur du chef de l’Etat à la mairie de Tulle, Bernard Combes, également conseiller à l’Elysée chargé des élus, a été battu au second tour. Dès le premier tour, l’UMP Daniel Chasseing a fait mordre la poussière à la sénatrice socialiste Patricia Bordas.
- Dans la Vienne, Jean-Pierre Raffarin (UMP) et son co-listier Alain Fouché ont été facilement réélus dès le 1er tour..
- Dans le Rhône, le maire de Lyon, Gérard Collomb (PS) et Michel Mercier (UDI) sont réélus.
- Le socialiste A lain Duran a pris la succession dans le département de l’Ariège du président sortant du Sénat, Jean-Pierre Bel, qui avait décidé de mettre un terme à sa carrière politique.
-Dans l’Aube, François Baroin (UMP) a été élu.
- Dans le Cantal, les deux sénateurs sortants, Pierre Jarlier (UDI) et Jacques Mézard (PRG), ont été réélus
-Les deux sénateurs sortants UMP du Cher, Rémy Pointereau, maire de Lazenay, et François Pillet, ancien maire de Mehun-sur-Yèvre, ont été réélus sans difficulté face à leur huit concurrents.
-En Corse du Sud, jusqu’à présent détenue par le radical de gauche Nicolas Alfonsi qui ne se représentait pas non plus, c’est l’UMP Jean-Jacques Panunzi, président du Conseil général, qui a été élu sur le score écrasant de 86,4% des voix.
- Le PS a aussi perdu ses deux sièges en Haute-Saône, dont l’un était détenu par le vice-président de la commission des lois qui se représentait, Jean-Pierre Michel. Les deux sièges ont été remportés par les UMP Michel Raison et Alain Joyandet.
- Dans la Mayenne, sans surprise, c’est Elisabeth Doineau (UDI) qui a été élue au premier tour avec 65% des voix, succédant au centriste Jean Arthuis, démissionnaire.
- Dans le Territoire de Belfort où Jean-Pierre Chevénement, ne se représentait pas, c’est l’UMP Cédric Perrin qui a été élu.
.
POUR EN SAVOIR PLUS  :
Tous les résultats département par département
[2]

Un article Par TheTrendorialst

Un jour / Un destin : Jean-Claude Brialy, egerie de la Nouvelle Vague

Jean-Claude Brialy dans Les Cousins

Jean-Claude Brialy dans Les Cousins

(c) SIPA

Suivez l’actualite de terrafemina.com sur Facebook

L’emission de France 2, ” Un Jour, Un destin “, diffusee ce dimanche 28 septembre est consacrée à l’acteur, comédien, réalisateur et ecrivain, Jean-Claude Brialy. Decede en 2007, il a represente pendant plusieurs annees l’egerie de la Nouvelle Vague.

Scenariste, acteur, realisateur, ecrivain… Jean-Claude Brialy representait l’egerie de la Nouvelle Vague, ce mouvement du cinema francais nes dans les annees 1950, apres avoir joue de nombreux characters avec Francois Truffaut, Claude Chabrol ou encore Louis Malle. Ne en 1933 en Algerie, Jean-Claude Brialy commencera sa carriere d’acteur a seulement 23 ans. Et directement, il va commencer a frequenter les grands realisateurs : tout d’abord Jean Renoir, puis Louis Malle en 1957, avec son role dans ” Ascenseur pour l’echafaud “, et Claude Chabrol avec des apparitions dans deux movies ” Le Beau Serge ” et ” Les Cousins “.

 

Jean-Claude Brialy, acteur, comédien, réalisateur

Après environ 15 ans passes devant les cameras, Jean-Claude Brialy determine en 1971 de passer derriere les cameras en devenant realisateur, avec son premier movie ” Eglantine “. Il ne realisera que cinq longs-metrages durant toute sa carriere. Il sera aussi celebre pour ses nombreuses bits de theaters et ses livres. Il remportera le Cesar du meilleur acteur dans un second job dans Les Innocents.

Un article Par TheTrendorialst

Le femme de Vincent Lambert s'exprime (Europe1)

Invitée au micro d’Europe 1, Rachel Lambert, femme de Vincent Lambert, s’exprime sur le type de son mari qui avait relance le debat sur l’euthanasie il y a quelques mois. Six ans apres l’injury qui a plonge Vincent dans un etat vegetatif, elle publie un livre Vincent : Parce que je l’aime, je veux le laisser partir (Fayard, septembre 2014). 

Elle affirme vouloir retablir la “verite” face aux idees fausses sur l’histoire de son mari. “Avant l’affaire Lambert, il y a un homme, et une histoire d’amour” declare-t elle a Thomas Sotto. “Son etat est stationnaire, il est en etat vegetatif, et cet etat est definitif et le restera”, dit-elle au sujet de son mari. 

“Vincent ne doit pas etre un etendard”

Interrogee sur la maniere dont le cas de Vincent a ete erige en symbole de lutte pour le “droit a mourir dans la dignite”, elle affirme ne pas vouloir “que Vincent soit pris en etendard”.

Desole, cette video n’est pas disponible sur votre mobile…

Elle souffre que son mari soit devenu un symbole : “On est emporte dans un tourbillon”. “Ce que Vincent a demande pour lui n’est pas imposable à d’autres”, déclare-t-elle. 

Elle reaffirme sa colere envers la justice de premiere instance qui avait reject l’arret des soins, et salue la selection du Conseil d’Etat “plus raisonnable”[2], qui avait ordonne en juin 2014 la fin du maintien en vie de son mari. 

[1]

References

  1. ^ Vincent Lambert (plus.lefigaro.fr)
  2. ^ la selection du Conseil d’Etat “plus raisonnable” (www.lefigaro.fr)

Un article Par TheTrendorialst

Brigitte Bardot a 80 ans : ses multiples vies en vidéos

1.De 0 à 20 ans : Petite fille de la bourgeoisie…
Née le 28 septembre 1934 à Paris, Brigitte Anne-Marie Bardot est issue d’un milieu bourgeois. Son père industriel a ses bureaux rue vineuse dans le 16ème arrondissement de Paris, où elle installera plus tard sa fondation. Sa mère, femme au foyer, lui préfère sa sœur cadette, Marie-Jeanne.

Complexée par son amblyopie, une maladie qui l’empêche de voir de l’œil gauche, la jeune Brigitte est une enfant dissipée qui se passionne pour la mode, le spectacle e tla danse. Bourgeois aisés, ses parents fréquentent le tout-Paris et c’est grâce à Hélène Lazareff, directrice du magazine Elle et grande amie de sa mère, qu’elle devient mannequin.

Elle tente ensuite sa chance sur les planches et au cinéma. Elle rencontre ensuite Roger Vadim[1] qui veut l’engager pour un film. Le film ne se fera pas, mais le couple de légende est né, au grand dam de ses parents qui l’obligent à attendre sa majorité pour épouser le réalisateur. Ils se marient le 21 décembre 1952.

>>>Voir notre vidéo : sur les traces de Brigitte Bardot[2]

>>> Voir notre vidéo : Brigitte et le cinéma

 

 

 

 

 

2. De 20 à 40 ans : L’icône de Saint-Tropez[3]

Elle a l’idée de changer le châtain classique de sa chevelure contre un blond artificiel mais beaucoup plus marquant. Le mythe BB vient de naître. Lorsqu’elle foule le tapis rouge du festival de Cannes, sa bouche gourmande et sa chevelure sauvage éclipsent Sophia Loren et Gina Lollobrigida. Grâce au charme ravageur de la jeune actrice de 22 ans, Roger Vadim trouvera les financements pour son film, Et Dieu créa la femme, qu’il tourne à Saint-Tropez en 1956. BB y incarne Juliette, jeune orpheline insouciante et libérée qui fait chavirer les coeurs de trois hommes. Parmi eux, Jean-Louis Trintignant, avec lequel elle aura une liaison sur le tournage.

>>> Voir notre vidéo : Brigitte Bardot, icône de Saint-Tropez 

 

Mal accueilli en France, le film est une révolution aux Etats-Unis où la jeune française devient une icône. On parle alors de “Bardolâtrie : “C’était un succès extraordinaire, les critiques se montraient dithyrambiques, je devenais soudain la Française la plus connue outre-Atlantique”, se souvient l’actrice quelques années plus tard dans une interview.

 

Elle tourne à la fin des années 50, Babeth s’en va-t-en guerre, une comédie qui lui offre sa rencontre avec Jacques Charrier qu’elle épouse lorsqu’il apprend qu’elle est enceinte. La naissance de son fils Nicolas, en janvier 1960 est loin d’être une bénédiction pour la jeune femme qui vit son accouchement comme le retrait d’une “tumeur”, après “neuf mois de cauchemar”. Pas faite pour être mère, BB ne parviendra jamais à créer de lien avec ce fils qu’elle n’a pas désiré.

Elle reprend très vite sa carrière. A 32 ans, fraîchement mariée à un milliardaire allemand, elle rencontre Serge Gainsbourg[4]. BB actrice mythique devient BB chanteuse. C’est grâce à lui qu’elle s’illustre avec les tubes qu’on lui connaît : initiales BB, Harley Davidson, Bonnie and Clyde…

>>> Voir notre vidéo : Brigitte Bardot et la mode

 

 

 

 

 

3. De 40 à 60 : BB sur la banquise

En 21 ans de carrière BB totalise 48 films et plus de 80 chansons. Un palmarès qu’elle décide d’interrompre définitivement quelques mois avant ses 40 ans. En 1973, elle balance le scoop à une journaliste. La presse du monde entier s’en fait l’écho, libérant la comédienne d’un grand poids. Elle ne reviendra jamais sur sa décision…

 

 

 

Désormais, son temps, son argent et son enthousiasme sont consacrés à la cause animale. Végétarienne depuis des années, elle tente d’alerter les pouvoirs et l’opinion publics sur la souffrance des animaux[5] d’abattoirs. En 1976, elle mène une campagne extrêmement médiatisée  contre l’abattage des bébés phoques, tués et dépecés alors qu’ils sont encore conscients. Une barbarie qui la révulse. Elle parviendra d’ailleurs à obtenir du président de l’époque, Valéry Giscard d’Estaing qu’il légifère sur l’importation de peaux de phoques.

4. De 60 à 80 : scandales et controverses

Extrême dans ses engagements en faveur de la cause animale, BB l’est aussi dans ses propos. Auteure de plusieurs livres autobiographiques, elle prend régulièrement partie sur des thèmes qui agitent la société française, dont elle dénonce la “décadence”. Mariée à Bernard d’Omale, un homme d’affaires proche de Jean-Marie Le Pen, Brigitte Bardot n’hésite pas, dans ses ouvrages à tenir des propos parfois violents sur l’islam[6] : « Je suis contre l’islamisation de la France ! Cette allégeance obligatoire, cette soumission forcée me dégoûtent.”

 

 

Concernant l’homosexualité[7], elle écrit : “« Certains homosexuels ont toujours eu un goût et un talent plus subtil, (…) jusqu’à ce que tout ça dégénère en lopettes de bas étage, travelos de tous poils, phénomènes de foire, tristement stimulés dans cette décadence par la levée d’interdits qui endiguaient les débordements extrêmes”.

Des propos qui lui vaudront procès et amendes mais qui ne la feront pas taire. Elle a récemment écrit à François Hollande pour qu’il amnistie deux éléphantes, menaçant de demander la nationalité russe si elle n’obtenait pas gain de cause. Après Brigitte sur la plage abandonnée, Brigitte sur la banquise, voici donc Brigitte sur la Volga…

 

References

  1. ^ Roger Vadim (lci.tf1.fr)
  2. ^ Brigitte Bardot (lci.tf1.fr)
  3. ^ Saint-Tropez (lci.tf1.fr)
  4. ^ Serge Gainsbourg (lci.tf1.fr)
  5. ^ animaux (lci.tf1.fr)
  6. ^ islam (lci.tf1.fr)
  7. ^ homosexualité (lci.tf1.fr)

Un article Par TheTrendorialst

Michel Sardou : “Je vais essayer d'etre le meilleur acteur potential”

L’hiver dernier, Michel Sardou a du annuler la fin de sa tournee des “Grands Minutes” entamee en novembre 2012 suite a de gros problemes ORL (une enorme infection des sinus et des voies ORL qui a bloque sa respiration avant de descendre sur les machoires. Le chanteur a ete opere a plusieurs reprises).
 
“Acteur” à 6 ans 

Mais tout cela etait peut-etre un signe du destin lui disant qu’il etait temps de remonter sur les planches et de se consacrer a cette carriere de comedien qui a commence en 1953, a l’age de 6 ans ! C’etait dans “Le chomeur de Clochermerle” , un film de Jean Boyer ou sa just Jackie Sardou donnait la replique a Fernandel.
 
Mais le premier vrai character de Michel Sardou au cinema remonte a 1982 pour “L’ete de nos quinze ans” de Marcel Jullian. Le theatre viendra plus tard avec Bagatelle(s)” de Noel Coward mis en scene par Pierre Mondy en 1996. Depuis, Michel Sardou est monte a trois reprises sur les planches. La derniere fois, c’etait en 2008 pour “Secret de famille” d’Eric Assous ou il jouait aux cotes d’un de ses fils Davy Sardou (ce dernier est d’ailleurs a l’affiche de “Georges et Georges” aux cotes d’Alexandre Brasseur – le fils de Claude – au Theater Rive Gauche a Paris jusqu’en 2015). 

Encore du theater en 2016

La suite ? Elle ressemble au titre de la piece “Si on recommencait” auto en 2016, Michel Sardou devrait rempiler au theater pour “Le Gorille “, d’Eric Assous. Quant aux fans de Sardou chanteur, qu’ils se rassurent : ce dernier a declare qu’il y aurait “forcement un nouvel record”.

“Si on recommencait”, a la Comedie des Champs-Elysees
Texte d’Eric-Emmanuel Schmitt, mise en scene de Steve Suissa

15 avenue Montaigne 75008 Paris, 
Tél : 01 53 23 99 19

Du mardi au samedi a 20h30 – Le dimanche en matinee a 16h – Tarifs : de 20 a 58 euros

Un article Par TheTrendorialst